Les titres d'Alphaville référencés

Big In Japan (1984) Sounds Like A Melody (1984)
Forever Young (1985) Jet Set (1985)
Dance With Me (1986) Universal Daddy (1986)
Acheter un disque vinyle, un Cd ou télécharger un album d'Alphaville dans l'une de ces boutiques


1984... J'entre en 2de au Lycée Ozenne de Toulouse ... C'est également l'année où j'ai découvert... ALPHAVILLE. Ce groupe incontournable des années 80 a bercé mon adolescence avec sa musique aussi bien moderne et rythmée que lente et envoûtante qui ne laisse jamais indifférent.

LA GENÈSE DU GROUPE

Noël 1981 : Première apparition publique de ceux qui sont à l'origine du groupe, Marian Gold et Bernhard Lloyd, au sein d'un collectif d'artistes : la "Nelson Community" (on retrouvera des clins d’œil à ce collectif sur plusieurs titres d'Alphaville). Le groupe n'est pas encore né, mais le pli est pris. En 1982, Frank Mertens rejoint le duo pour former "Forever Young", la première version du groupe, dont le nom sera par la suite changé en "Alphaville" en hommage au film futuriste de Jean-Luc Godard dont Marian est fan.

LE HAUT DE LA VAGUE

1984 sera une année phare pour le groupe : "Forever Young" devient "Alphaville" et le tube "Big In Japan" explose les charts (Sandra chantera une version également très réussie : "Japan ist weit"). S'enchaîneront ensuite des tubes tout aussi fabuleux, tels que les mythiques "Forever Young" et "Sounds Like A Melody". Leur premier album naîtra cette année-là également. Mais 1984 verra aussi le départ de Frank, qui sera remplacé par Ricky Echolette (guitariste/claviers).

1985 : Pendant que je rame en 1ère, Alphaville sort son quatrième single, "The Jet Set", qui restera méconnu dans l'Hexagone.

1986 : Sortie de leur quatrième tube, "Dance With Me", aux paroles plutôt décalées mais au rythme toujours aussi entraînant. Ce sera leur dernier tube à réellement percer, hélas. Leur deuxième album, "Afternoons In Utopia" (superbe !), paraît la même année. Alphaville met un frein aux concerts pour se consacrer exclusivement à la production en studio.

LE GROUPE SE FAIT PLUS DISCRET

1987 à 1989 : trois ans de travail avec Klaus Schulze pour la réalisation de leur troisième album, "The Breathtaking Blue", comportant le titre éponyme. Neuf producteurs participeront à la réalisation des clips qui seront mixées à la musique pour réaliser le premier CD "enhanced", lointain parent du futur standard DVD.

1992 : Après quelques années de silence, le groupe succombe à la mode du "Best Of" avec "First Harvest", pour le plus grand plaisir de tous. Dans leur studio, les membres du groupe ne se reposent pas sur leurs lauriers et préparent l’album suivant, "Prostitute", qui leur demandera tant de travail que la date de sortie sera différée de plus d'un an et demi !

1993 : Dix ans après son dernier concert, le groupe se rend sur invitation à Beyrouth pour donner un "live". Pendant ce temps, je rencontre Isabelle qui deviendra plus tard ma femme.

1994 : "Prostitute" est enfin dans les bacs; le single "Fools" également.

1995 : Alphaville fait un petit saut dans le sud de la France pour composer ce qui deviendra son cinquième album, "Salvation".

UN TOURNANT

1996 : Naissance de mon fils, Pierre. C'est aussi l'année où Ricky Echolette décide de quitter le groupe. Cette même année, le site www.alphaville.de éclaire la toile de sa présence. Avec Andy Richards (le producteur d'Art Of Noise et d'Orchestral Manoeuvres in the Dark), l'enregistrement de "Salvation" peut enfin commencer.

1997 : "Salvation" est enfin disponible ! Mais cette année marque également la rupture d'Alphaville avec le producteur WEA.

1998 : Ca y est, je me marie. Mais c'est aussi l'année des concerts pour Alphaville ! (Allemagne, Europe de l'Est, Pérou, Russie,...) ainsi que l'année de "Dreamscapes", une anthologie dont le design et la musique ont été exclusivement produits par le groupe.

1999 : "Flame", une superbe chanson entièrement produite et distribuée par Alphaville, est dans les bacs. La première édition de "Dreamscapes" est épuisée en moins de 3 mois ! Cette même année, Alphaville se produit en concert à Kiel (Allemagne) devant un parterre de 10.000 personnes. Puis ce sera Salt Lake City (USA) et le Portugal.

2000 : 1er album live "Stark Naked And Absolutely Live".

2001 : Bernhard Lloyd réalise son premier album solo "Atlantic Popes". Début de la production du DVD d'Alphaville (concert à Salt Lake City). Réalisation de l'album de remixes, "Forever Pop".

2002 : Naissance de ma fille Julia. Pendant ce temps-là, Alphaville continue ses concerts en Europe et commence à travailler sur l'album "Crazy Show", premier album du groupe auquel Bernhard Lloyd ne participera pas.

2003 : "Crazy Show" est disponible sur le site Internet du groupe. Cette année-là sera à marquer d'une pierre noire : Bernhard quitte le groupe. Marian Gold continue avec Martin Lister (claviers), David Goodes (guitare), Pierson Grange (batterie).

2004 : Un projet de comédie musicale, un nouvel album en cours, les prochains mois seront encore laborieux. Cette année sera placée sous le signe d'un double anniversaire : Marian fête ses 50 ans... Et Alphaville ses 20 ans !

20 ans de bons et loyaux services, à nous faire rêver, à nous faire vibrer, à nous faire danser !

Forever Alphaville, Alphaville Forever !!!!!

Texte écrit par Laurent S. de Contes (06)

PHOTOS
VIDÉOS


Participez à l'évolution de Flash80
Envoyez nous votre biographie et/ou documents sur votre artiste 80's préféré ou tout autre document pour autant qu'il soit en rapport avec les années 80. Après lecture, votre texte sera peut-être sur le site dans quelques temps ... Accédez au formulaire